La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
Votre magasin est actuellement fermé 05 65 67 19 18
logo Biocoop
Biocoop du Crès et Biocoop des Cascades

Et si les fruits et légumes étaient devenus des armes ?

Et si les fruits et légumes étaient devenus des armes ?

À partir du 19/09/2016

A l'heure où Bayer et Monsanto fusionnent en un grand groupe...
Pourquoi dire que les fruits et légumes peuvent être des armes ?
Parce qu’en France, 58 894 tonnes de pesticides sont déversées sur eux chaque année. Une partie des produits chimiques constitutifs des pesticides affectent donc la plante.
Que l’on soit consommateur ou producteur, notre santé est directement touchée, en plus de notre planète. Pollution des sols, de l’air à cause de l’utilisation massive de pesticides et d’engrais d’origine pétrochimique, de l’élevage intensif, des monocultures…tout cela entraîne ce que l’Organisation Mondiale de la Santé appelle les maladies chroniques : cancer, maladies cardio-vasculaire, diabète, etc… Toujours selon l’OMS, le nombre de ces décès pour cause de maladies chroniques évitables est en progression constante années après années. Alors oui, les fruits et légumes peuvent être considérés comme des armes mortelles si leur intégrité n’est pas respectée.

Le tribunal Monsanto c'est quoi ?
Les responsabilités du modèle agro-industriel sont multiples : politique néfaste de brevetage du vivant, production d’au moins un tiers des émissions de gaz à effet de serre mondiale, imposition d’un modèle économique désastreux pour les agriculteurs du monde entier, pollution des sols et des airs via des produits chimiques... C’est un véritable écocide pour notre planète et nos vies.

Parmi les entreprises responsables de ce modèle, la plus emblématique est Monsanto. Elle doit régulièrement répondre à des accusations d’occultation systématique des dommages qu’elle cause.  On lui reproche également d’avoir une stratégie délibérée d’évitement, de dissimulation et de manipulation à des buts exclusivement mercantiles et au détriment de la planète et de notre santé.

Des ONG, des personnalités de la vie civile et des experts se sont engagés à mettre en place un tribunal international, du 14 au 16 octobre 2016 à La Haye aux Pays-Bas, visant à juger les atteintes à l’environnement et à la santé imputées à l’entreprise Monsanto. Ce tribunal prendra appui sur les Principes directeurs des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’Homme, adoptés par le Conseil des Droits de l’Homme de L’ONU en juin 2011, et sur le statut de Rome à l’origine de la création de la Cour pénale internationale.

Plus d’information sur http://www.monsanto-tribunalf.org/

Comment puis-je agir ?
Qu’on soit consommateur ou producteur, des solutions existent pour prendre soin de la planète et de notre santé. L’une d’entre elle est d’arrêter de consommer ou de produire des fruits et légumes issus de l’agriculture industrielle, et de privilégier à la place l’agriculture bio.

Ses engagements envers la production agricole bio, les produits locaux pour diminuer l’empreinte écologique, le refus des OGM et les prix justes ont fait de Biocoop le premier réseau des magasins bio en France. Ses fruits et légumes sont issus de ces choix. En consommant bio et équitable, vous faites un geste pour la planète et pour votre santé.

vidéo : Biocoop soutient le tribunal Monsanto - la cuisine 1/3
vidéo : Biocoop soutient le tribunal Monsanto - la recrue 2/3
vidéo : Biocoop soutient le tribunal Monsanto - le suspect 3/3
vidéo : Claude Gruffat, président de Biocoop, à propos du tribunal Monsanto


Retour