La newsletter Biocoop

Restez informé de nos promotions, actualités et événements en magasin

inscrivez-vous
logo magasin
Biocoop du Crès et Biocoop des Cascades
ALIMENTATION BIOLOGIQUE ET ÉCOPRODUITS

Aujourd'hui Mercredi

Ouvert de 09h00 à 12h30
et de 14h00 à 19h00

Les producteurs sociétaires de Biocoop

Les producteurs sociétaires de Biocoop

À partir du 14/05/2012

Biocoop Millau

Les groupements de producteurs sociétaires de Biocoop sont réunis au sein de la section agricole pour contribuer à la stratégie du réseau. Découvrez comment magasins et producteurs coopèrent pour l’intérêt de chacun.
Un modèle coopératif singulier dans le secteur de la distribution.

Magasins et producteurs agricoles biologiques societaires du même réseau Biocoop : un modèle coopératif singulier dans le secteur de la distribution 

Plus qu’un réseau de distribution, Biocoop est avant tout un réseau de magasins et de producteurs agricoles engagés qui œuvrent pour le développement d’une agriculture biologique, dans un esprit d’équité et de coopération : 

  • Développer une agriculture biologique paysanne et locale
  • Rendre les produits biologiques de qualité accessibles au plus grand nombre

Depuis sa création, le réseau Biocoop développe son activité avec les acteurs de la production agricole. Cette relation unique s’illustre au travers d’une charte mais également au travers de la structure - même du réseau coopératif : une gouvernance qui  comprend des représentants de magasins, de consommateurs, de salariés mais également des représentants de groupements de producteurs. 

Ces derniers se réunissent collectivement dans le cadre d’un organe participatif intitulé Section Agricole.
Sont donc réunis, au sein de Biocoop, des acteurs aux intérêts divergents et pourtant animés par la volonté bienveillante de coopérer, pour le bénéfice de tous. 
Cette organisation est unique dans le domaine de la distribution alimentaire : aucun autre distributeur ne coopère aussi étroitement avec la production agricole, en impliquant directement les producteurs dans la prise de décisions de ses grandes orientations.
Une croissance affichée du réseau de plus de 10% démontre que des modèles de gouvernance alternatifs sont possibles et font leurs preuves !
Nous vous proposons de découvrir le rôle et les missions des acteurs des 9 groupements agricoles membres et partenaires du réseau Biocoop.

DIRIGEANTS DE MAGASINS ET PRODUCTEURS AGRICOLES BIOLOGIQUES :  DES RELATIONS HISTORIQUES ET DURABLES

 Depuis sa création, le réseau Biocoop entretient et développe des liens durables avec la production agricole biologique

Des producteurs agricoles présents dès les origines de Biocoop

Le projet Biocoop est né de la rencontre entre consommateurs et producteurs agricoles, animés par un objectif commun : se structurer autour d’un projet coopératif qui bénéficie à chacun et qui vise à développer de manière durable, l’agriculture biologique française ainsi qu’une consommation bio de qualité.

Des liens solidaires entre dirigeants de magasins et acteurs de la production

Depuis sa création, le réseau Biocoop affirme sa volonté d’entretenir et de développer ses liens avec les acteurs des filières agricoles biologiques :
Une charte
Le premier point de la Charte Biocoop exprime clairement l’objectif du réseau : le développement de l’agriculture biologique dans un esprit d’équité et de coopération.

  • Une gouvernance singulière

Représentants de magasins et représentants de groupements agricoles siègent au sein du Conseil d’Administration (y sont également représentés salariés et consommateurs). Ils décident ensemble des orientations stratégiques à donner au réseau. Leurs intérêts parfois divergents mais partagés pour le même objectif, permettent d’aboutir à des solutions durables qui bénéficient à tous.

  • L’activité du réseau

Les magasins ont un rôle primordial dans la création et le développement de liens avec les producteurs biologiques locaux. En effet, une large partie de leur commerce se fait avec les producteurs de la région.

  • Des engagements

Biocoop entretient des liens politiques et militants avec les instances professionnelles ainsi qu’avec les partenaires associatifs. Militant historique et convaincu de son projet, le réseau souhaite être acteur des décisions politiques, professionnelles et institutionnelles dans le domaine de l’agriculture biologique en France comme à l’échelon européen. 
C’est ainsi que le réseau (magasins et producteurs) affirme ses engagements dans le développement de l’agriculture biologique.

Biocoop est un réseau coopératif de magasins qui partagent leur développement et leurs instances décisionnelles avec des producteurs agricoles. 
En effet, les Organisations Economiques de Producteurs Biologiques (OEPB) sociétaires abondent au capital social de Biocoop au même titre que les magasins. Ainsi, ils travaillent à établir les conditions d’une confiance mutuelle, d’une solidarité de fait et d’une exigence réciproque.
Pour ce faire, les OEPB ont 2 représentants au conseil d’administration de Biocoop. Ces représentants (2 sièges sur les 13 que le CA comprend) interviennent dans les orientations politiques et stratégiques du réseau et sont amenés à voter. Rappelons que chez Biocoop, le principe est un homme, une voix.
Par ailleurs, la mission des membres de la section agricole, qui réunit les groupements de producteurs au sein de Biocoop, est de veiller au développement de la contractualisation  au travers d’exigences  et d’engagements partagés, mais également de veiller à la constitution de référentiels prix qui soient justes-rémunérateurs au regard des prix de revient et des prix de marché.

Cette organisation atypique est l’illustration de l’implication du réseau dans la construction de filières durables.

LA SECTION AGRICOLE DE BIOCOOP

Rôle et missions des groupements de producteurs au sein du réseau

Echanges, rencontres et confrontation pour des filières et des liens durables

La section agricole a en charge l’accompagnement du développement de chacun des groupements agricoles sociétaires, dans un esprit de coopération et d’équité : 

  • Collectivité : les acteurs s’organisent au sein d’une même filière
  • Interaction : les acteurs de filières différentes se rencontrent et échangent à propos de leurs problématiques respectives et des enjeux qu’ils peuvent partager. Ces échanges permettent aux groupements de s’organiser pour répondre durablement de leur activité.

Construction de relations transparentes et solidaires 

Les producteurs agricoles au sein du réseau ont également pour rôle le pilotage de la planification et de la contractualisation des engagements concernant les besoins définis par Biocoop ainsi que des orientations tarifaires.
Plus précisément, les groupements de producteurs et les magasins s’organisent, planifient et contractualisent ensemble la production agricole, pour le bénéfice de tous, au regard d’un cahier des charges spécifique défini collectivement.

Dans ce cahier des charges, sont réunis des critères et des exigences qui garantissent : transparence, traçabilité et solidarité

  • Transparence : origine des matières, méthodes et conditions de fabrication
  • La traçabilité au niveau de la collecte de la matière première produite, de la transformation et du réseau de distribution. Se concrétisant notamment par la transparence des marges dégagées du producteur au distributeur 
  • Solidarité : le travail de chacun des partenaires est rémunéré de façon juste et équitable. 

Par ailleurs, les producteurs agricoles sont membres, aux côtés des magasins, des « commissions produits » dont la mission est de veiller au développement et à l’évolution des produits chez Biocoop.

Implication dans des instances politiques

Enfin, les producteurs agricoles contribuent au développement du réseau au travers de leur représentation au sein ses différentes instances politiques.

Les 9 groupements agricoles : 4 filières représentés

  • Fruits & Légumes

Norabio - Alexandre CazéBio Breiz - Marc PaugamCabso   - Vincent Lestani

  • Viande

Bio Direct - Thierry Le VillouxLe Pré Vert - Benoît Granger

  • Les céréales

Corab - Laurent ProuxCocébi  - Jean Marie PautardBiocer - Pierre Deconte

  • Lait

Biolait  - Jacques Chiron

Exemples du cahier des charges « groupements de producteurs »

  • Organisation collective, au sein de la filière, de la planification des productions (rôle structurant)
  • Négociation collective du prix des produits : fixation collective d’objectifs de prix de campagnes
  • Garantie des assolements pratiqués : veiller à la juste répartition des productions difficiles ou rémunératrices entre les producteurs

Ces liens durables entre producteurs et magasins illustrent une organisation alternative singulière qui place les échanges humains au cœur du projet

RENCONTRER COMPRENDRE LES GROUPEMENTS AGRICOLES PARTENAIRES DE BIOCOOP

FILIERE FRUITS & LEGUMES

 

NORABIO : Alexandre Cazé, Directeur

 Norabio est le 3ème groupement à être entré dans la Section Agricole ; cette entrée est le déroulement naturel de notre collaboration avec le réseau Biocoop. Nous partageons le même projet  et nous avons le même engagement : le développement de l’agriculture biologique. Norabio est sociétaire du réseau Biocoop : nous avons un véritable droit de parole et nous prenons vraiment part aux décisions politiques tout en tenant compte des contraintes de chacun des acteurs présents.

CABSO : Vincent Lestani, Directeur et Administrateur au sein du Conseil d’administration de Biocoop 
Etre partie prenante des choix et des orientations stratégiques du réseau est la concrétisation d’une collaboration historique avec Biocoop. Par ailleurs, la Cabso est une véritable illustration de la relation durable et solidaire que nous tissons tous ensemble, magasins, salariés  et producteurs. Nos engagements avec le  réseau Biocoop ont demandé de réels efforts de la part des producteurs. En effet, ils ont dû réorganiser leurs mises en culture et leurs systèmes d’exploitation, réorienter leurs cultures pour le marché régional des magasins Biocoop du Sud-Ouest. Nous avons pris des risques financiers importants en nous désengageant progressivement des marchés de l’export, de la Grande Distribution et des grossistes pour miser  sur la collaboration avec Biocoop dans une époque moins favorable au marché de la Bio…A l’époque, il n’était pas certain que ce choix de s’adapter à une orientation de long terme soit payant ! Même si cela n’est pas facile – parfois, nous avons des informations contradictoires de la part des magasins – au final, gérants de magasins et producteurs sont gagnants dans cette relation.

FILIERE VIANDE

LE PRE VERT : Benoît Granger, Président (filière bovine)
La filière viande bio bovine est une filière récente. Afin de la construire de manière durable, il est nécessaire de développer l’existant mais également de faire émerger de nouvelles possibilités, tout en évitant d’éventuelles dérives (des conversions pour des raisons purement économiques, par exemple). Notre partenariat avec Biocoop nous permet de préparer l’avenir sereinement, en toute sécurité. En effet, ce partenariat s’illustre, par exemple, dans le développement des rayons boucherie du réseau : avec les magasins, nous anticipons collectivement nos besoins respectifs en termes de volumes. Ainsi, cela assure à nos éleveurs des débouchés immédiats comme à long terme.

BIO DIRECT : Thierry Le Villoux, Président (filière porcine)
Au travers de notre implication réciproque et de cet engagement constructif, Bio Direct, aux côtés de Biocoop, réfléchit la construction de la filière, depuis l’amont jusqu’à l’aval. Nous partageons un projet commun : les partages, les échanges avec les magasins et les acteurs de chacune des filières  font de ce projet une démarche en constante évolution. Bio Direct et Biocoop ont construit une filière pérenne et solidaire. L’aboutissement de cette démarche se traduit par le développement d’une gamme de produits exclusivement élaborés à partir des exigences et des spécifications définis par tous, pour le bien de tous, producteurs, distributeurs et consommateur !

FILIERE CEREALES

COCEBI : Jean Marie Pautard, Président 
L’enjeu principal de la filière céréales bio réside dans le maintien des prix pour une juste rémunération des producteurs et un juste prix pour les consommateurs mais également dans la bonne réflexion à l’accompagnement des conversions pour assurer l’avenir et pour éviter des dérives. C’est dans ce sens que nous collaborons avec les transformateurs ainsi qu’avec Biocoop pour des relations pérennes. Ensemble, Biocoop et producteurs membres, contractualisons  des volumes pour l’année à venir et donnons des estimations et des tendances pour les 2 années suivantes. Grâce à cet engagement, nous pouvons anticiper, en termes de quantité, nos besoins de production et nos semences. Ainsi, les volumes de production sont répartis en amont et de manière équitable entre les producteurs, en fonction de leurs capacités mais aussi en fonction des débouchés.

 

BIOCER : Pierre De Contes, Directeur

Etre sociétaire et membre de la section agricole permet une meilleure communication entre la distribution et la production; cela permet également de mieux connaitre les problèmes liés à la distribution et de mieux faire connaitre les problèmes de la production. C'est trouver des solutions ensemble pour garantir une filière authentique, éthique et équitable

CORAB : Laurent Proux, Producteur et Administrateur au sein du Conseil d’Administration de Biocoop

Les récoltes céréalières sont soumises régulièrement aux conditions météorologiques et varient donc d’une année à l’autre. Non seulement, ces variations climatiques influent sur les rendements mais ont aussi des conséquences directes sur l’évolution des prix de ventes des céréales. Les producteurs céréaliers bio ont donc des niveaux de rendements aléatoires : les prix d’achat risquent régulièrement de s’envoler et les grands distributeurs d’importer la matière première. En choisissant d’être partenaire du réseau Biocoop, lorsque la production subit de mauvaises années climatiques, avec Biocoop, nous tentons de répartir les charges entre les différents acteurs de la filière : producteurs, transformateurs et distributeurs. Les producteurs ne sont alors pas les seuls à supporter les variables de coûts de production et de prix et tous les opérateurs de la filière sont justement rémunérés. C’est une question d’engagements partagés.

FILIERE LAIT

BIOLAIT : Jacques Chiron, éleveur, représentant du groupement
Nous sommes partenaires de Biocoop depuis 1996. Nous partageons le même projet que Biocoop et depuis le début de notre collaboration avec le réseau, Biolait est devenu un acteur de Biocoop comme Biocoop est devenu un acteur de Biolait ! En effet, grâce à notre démarche « la bio par tous et pour tous ceux qui le souhaitent », nous garantissons à Biocoop un développement harmonieux et solidaire de la production bio sur tout le territoire, et Biocoop nous aide à organiser une filière transparente du producteur au consommateur. Cette coopération est une symbiose : nos intérêts a priori divergents sont dépassés par la synergie de notre vœu commun d’une production et d’une alimentation bio pour tous ! C’est donc au travers d’une construction transparente et solide que Biocoop et Biolait assurent une production et une distribution d’un lait issu d’une filière de qualité, porteuses de sens ! 

RENCONTRER COMPRENDRE 

PHILIPPE PEYRON, COORDINATEUR DE LA SECTION AGRICOLE

L’objectif du projet Biocoop est de développer, de manière durable, l’agriculture biologique française. Il est donc nécessaire que producteurs agricoles et dirigeants de magasins qui composent le réseau puissent connaître leurs contraintes et leurs problématiques respectives, pour ensuite s’entendre et réfléchir ensemble aux moyens à mettre en œuvre pour leur développement mutuel. 
Amener les producteurs et les dirigeants de magasins à coopérer étroitement est le cœur de ma mission. Afin de la remplir, je dois faire en sorte que les producteurs issus de groupements et de filières différentes parlent le même langage et établissent des bases communes de travail : elles faciliteront la concertation avec les dirigeants de magasins.
Plus concrètement, mon rôle en tant que coordinateur de la Section Agricole consiste à connaître le fonctionnement de chacun des groupements, identifier les enjeux par filière, faciliter les interactions de filières et mettre en œuvre des objectifs communs pour que dirigeants de groupements et dirigeants de magasins coopèrent de manière durable et équitable autour d’engagements mutuels, profitables à tous.
Ma mission de coordinateur de la Section Agricole, au sein du réseau Biocoop, est atypique, dans le secteur de la distribution. On peut souhaiter que ce modèle initié par le réseau Biocoop soit repris par d’autres acteurs !!!

CLAUDE GRUFFAT, PRESIDENT DE BIOCOOP

La bio, c’est avant tout une histoire d’agriculteurs.Etre Président d’un Conseil d’Administration dans lequel se trouvent des producteurs agricoles aux côtés de dirigeants de magasins mais également des consommateurs et des salariés me rend très fier : c’est unique en France !
La présence de producteurs agricoles au sein du Conseil d’Administration permet de replacer les intérêts de chacun, producteurs et dirigeants de magasins, dans un vrai débat : lors des décisions stratégiques du réseau, la place de chacun est respectée, ce qui n’est pas très évident ! 
L’expertise des producteurs est alors réellement prise en compte : qui pour mieux connaître les enjeux de la production agricole biologique ? Qui pour mieux connaître la qualité des produits, ceux qui ont vraiment du goût, recherché par le consommateur ? Qui pour mieux défendre les savoir – faire paysans ?
Un exemple concret : lors d’un Conseil d’Administration, magasins et producteurs débattent au sujet de carottes. Doit –on privilégier une carotte moins onéreuse pour le consommateur parce qu’issue de l’agriculture biologique mécanisée et  plus facile à produire mais cependant peu intéressante en termes de goût ? Ou doit –on laisser une place à  une carotte qui présente un véritable intérêt gustatif pour le consommateur et qui préserve le savoir – faire des petits producteurs mais dont le rendement est moindre parce qu’issue de l’agriculture biologique maraîchère ?
Vous l’aurez compris, si seuls les dirigeants de magasins avaient été autour de la table, nous aurions probablement dirigé nos réflexions vers une carotte plus « accessible ». Les producteurs nous éclairent sur les enjeux, au travers de leur connaissance et de leur savoir-faire. C’est ainsi que débat le Conseil d’Administration sur les choix à effectuer.
Par ailleurs, dans un contexte de distribution comme le nôtre, il serait trop facile de construire une stratégie à vocation strictement commerciale : le fait d’avoir des producteurs agricoles au sein du Conseil d’Administration permet justement de ne pas aller trop facilement vers des choix essentiellement commerciaux et de tenir compte des enjeux de la production pour mener notre projet : celui de développer l’agriculture biologique.
Face aux défis à venir, c’est en s’appuyant sur une vision partagée entre commerce et production que nous pourrons construire un projet durable.Gérer quotidiennement un réseau de producteurs agricoles et de magasins mais également de consommateurs et de salariés n’est pas chose aisée…mais c’est assurément une mission enrichissante car le réseau est avant tout une histoire d’Hommes !! 

Retour